La Nation Micmac de Gespeg et le gouvernement du Canada annoncent la signature de l’Accord de réconciliation et de reconnaissance des droits concernant le parc national Forillon

0
19
Danseurs traditionnels Mi’gmaq au parc national Forillon lors du Mawiomi Photo : Parcs Canada (Groupe CNW/Parcs Canada (HQ))

Le gouvernement du Canada s’est engagé dans un processus de réconciliation avec les peuples autochtones visant à renouveler les relations avec ces derniers sur la base de la reconnaissance des droits, du respect, de la collaboration et du partenariat.

La Nation Micmac de Gespeg, gardienne des terres et des eaux de son territoire traditionnel, le Gespe’gewa’gi, considère que cet engagement du gouvernement du Canada est cohérent avec sa démarche d’affirmation de ses droits ancestraux et issus de traités.

Pour appuyer cet engagement, la Nation Micmac de Gespeg et le gouvernement du Canada annoncent aujourd’hui la signature de l’Accord de réconciliation et de reconnaissance des droits concernant le parc national Forillon.

Cet Accord, signé le 30 janvier 2024, vise à renouveler et renforcer les liens qu’entretient Gespeg avec le parc national Forillon, en reconnaissant que la culture et l’identité des Mi’gmaq de Gespeg sont intimement liées à leur territoire ancestral, le Gespe’gewa’gi.

L’Accord prévoit la mise en place d’un cadre de gouvernance partagée entre la Nation Micmac de Gespeg et Parcs Canada pour la réalisation d’initiatives et d’activités conjointes au parc national Forillon, liées à la conservation de l’intégrité écologique, la pratique d’activités traditionnelles, la préservation et la mise en valeur du patrimoine culturel Mi’gmaq et la création d’emplois et d’opportunités économiques pour la Nation Micmac de Gespeg et ses membres.

La signature de cet accord témoigne d’une volonté commune de la Nation Micmac de Gespeg et de Parcs Canada de faire progresser leur relation dans le respect des valeurs et des principes Mi’gmaq, tout en facilitant l’exercice des droits et responsabilités de la Nation Micmac de Gespeg en tant que gardiens du territoire qu’ils occupent depuis des millénaires. La participation de la Nation Micmac de Gespeg dans la gouvernance partagée du parc national Forillon vise une occupation durable et respectueuse du territoire afin de maintenir son intégrité.

Les cultures et les identités des peuples autochtones sont intimement liées à leurs territoires, et le respect de ces liens est un élément important des mesures et des résultats liés à la réconciliation. Parcs Canada s’engage à honorer ces liens privilégiés, et à s’assurer que les droits des peuples autochtones soient considérés et respectés.

Les faits en bref
  • Le gouvernement du Canada a reconnu la Nation Micmac de Gespeg de façon officielle en 1973, bien que cette dernière occupe son territoire depuis des temps immémoriaux. La Nation, qui compte actuellement plus de 2000 membres, a un statut sans assise territoriale et sans réserve.
  • En 2017, Parcs Canada et ce qui est maintenant Relations Couronne-Autochtones et Affaires du Nord Canada ont reçu le mandat de négocier des ententes de réconciliation et de reconnaissance des droits dans le cadre des traités de paix et d’amitié conclus avec les Mi’gmaq, les Peskotomuhkati et les Wolastoqey en Atlantique et au Québec.
  • Le 30 janvier 2024, la Nation Micmac de Gespeg, Parcs Canada et Relations Couronne-Autochtone et Affaires du Nord Canada ont signé l’Accord de réconciliation et de reconnaissance des droits concernant le parc national Forillon.
  • Le rassemblement traditionnel de la Nation Micmac de Gespeg, le Mawiomi, s’est tenu sur leur territoire ancestral, au parc national Forillon, en 2017, 2018, 2019 et 2023.
  • Bien que l’Accord représente un pas vers la réconciliation, Parcs Canada et la Nation Micmac de Gespeg sont tous deux conscients qu’il s’agit d’une première étape sur la voie de la réconciliation.
  • Les cultures et les identités des peuples autochtones sont intimement liées à leurs territoires, et le respect de ces liens est un élément important des mesures et des résultats liés à la réconciliation. Parcs Canada s’engage à honorer ces liens privilégiés, et à s’assurer que les droits des peuples autochtones soient considérés et respectés.
Liens connexes