DÉFENSE DES DROITS DES FEMMES AUTOCHTONES : UN GRAND SOMMET POUR LES 50 ANS DE FEMMES AUTOCHTONES QUÉBEC

0
121

Dans le cadre des célébrations entourant son 50e anniversaire, Femmes Autochtones Québec (FAQ) annonce la tenue d‘un Grand Sommet portant sur l’avenir de la défense des droits des femmes autochtones au Québec. Celui-ci aura lieu du 13 au 16 mai prochain, à Québec.

Depuis 1974, FAQ représente et défend les droits et intérêts de toutes les femmes autochtones au Québec, dans le but d’améliorer leurs conditions de vie par la lutte pour l’égalité, la justice, la non-violence, l’éducation, la santé et la sécurité économique et sociale. Par la mobilisation et l’unité, FAQ agit pour une plus grande autonomie et une plus grande participation des femmes dans toutes les sphères de la société.

Après un demi-siècle d’existence, FAQ souhaite prendre le temps d’apprécier tout le chemin parcouru pour le bien-être des femmes depuis sa création, tout en préparant l’avenir. En ce sens, le Grand Sommet constituera un grand chantier de réflexion et de discussion, rassemblant plus d’une centaine de femmes issues de toutes les Premières Nations à travers le Québec ainsi que différents acteurs de toutes les sphères de la société.

Le Grand Sommet portera sur les thèmes suivants :

  • Leadership et gouvernance
  • Culture et Identité : Langues et Relations intergénérationnelles
  • Développement social et économique : Éducation et Entrepreneuriat féminin
  • Territoire et changements climatiques

Il aura, notamment comme objectifs de :

  • Réaliser des états de situation concernant les femmes autochtones au Québec ;
  • Identifier les enjeux prioritaires à court, moyen et long terme ;
  • Proposer des pistes de solution à ces enjeux et des stratégies pour les mettre en place

Une célébration haute en couleur aura lieu lors de cet événement afin de souligner les 50 ans de l’organisme.

« Le Grand Sommet permettra de continuer à développer le leadership et l’empowerment des femmes autochtones en leur assurant un avenir à leur hauteur. Cet événement d’envergure n’aurait pu être rendu possible sans l’apport des différents partenaires. Je suis comblée de constater qu’ils sont nombreux à s’engager dans le chemin de la réconciliation, d’autant plus qu’il s’agit d’un projet pour et par les femmes autochtones, mais qui en fera profiter l’ensemble de la société », souligne Marjolaine Étienne, présidente de Femmes Autochtones Québec.

« Le Grand Sommet représente un moment important dans l’histoire de femmes autochtones du Québec. Ce sera une occasion de faire le point sur les avancées et sur le chemin à parcourir. Il est sage de faire après 50 ans de lutte, de faire un état de situation pour l’avenir des femmes autochtones », se réjouit la porte-parole du Conseil des femmes élues de l’APNQL, Nadia Robertson.

« C’est avec enthousiasme que je souligne le 50e anniversaire de Femmes Autochtones du Québec et la tenue de son Sommet en mai. J’ai confiance que les constats et les recommandations qui découleront de ces échanges nous permettront de répondre avec plus d’impact aux besoins des femmes et des filles autochtones », déclare la ministre responsable des Relations internationales, de la Francophonie et de la Condition féminine, Martine Biron.

« Femmes Autochtones du Québec est un organisme important qui porte la voix des femmes des Premières Nations. Que ce soit pour de meilleurs services en matière de justice ou encore pour faire connaître la réalité des femmes autochtones en communauté et en milieu urbain, notre gouvernement a toujours reconnu le leadership de FAQ. J’ai espoir que les femmes autochtones continueront à être des ambassadrices pour les jeunes Autochtones de partout au Québec. Bon 50e anniversaire ! », déclare Ian Lafrenière, ministre responsable des Relations avec les Premières Nations et les Inuit.

« Il est essentiel que les voix des femmes autochtones et leurs expériences vécues continuent d’être mises de l’avant. L’organisme Femmes Autochtones du Québec le fait avec brio depuis maintenant 50 ans en défendant les droits des femmes autochtones, que ce soit au Canada ou sur la scène internationale. Cet événement important commémore un demi-siècle d’efforts dévoués pour améliorer le bien-être de milliers de femmes et les aider à se bâtir un avenir meilleur, et c’est pourquoi nous continuerons de soutenir l’excellent travail qu’elles accomplissent », déclare le ministre des Relations Couronne-Autochtones, Gary Anandasangaree.