Mobilisation à l’égard de l’élaboration conjointe d’une stratégie sur le logement en milieux urbain, rural et nordique

0
229
Photo : Priscilla Bittar

L’amélioration de la qualité, de l’offre et de l’abordabilité des logements destinés aux Autochtones vivant en milieux urbain, rural et nordique est une priorité du gouvernement du Canada. Elle constitue également un engagement important du gouvernement dans le processus de réconciliation.

Aujourd’hui, la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL), au nom du gouvernement du Canada et en collaboration avec des partenaires autochtones, lance un processus de mobilisation publique. L’objectif est de recueillir des suggestions pour l’élaboration conjointe d’une stratégie sur le logement des Autochtones en milieux urbain, rural et nordique. Cette stratégie vise à compléter les trois stratégies de logement actuelles fondées sur les distinctions qui sont destinées aux membres des Premières Nations, aux Inuits et aux Métis, ainsi que d’autres investissements dans le logement des Autochtones.

Les idées seront recueillies au moyen de diverses activités de mobilisation dirigées par des Autochtones ainsi que d’un sondage en ligne, accessible jusqu’au 31 mars 2023. Les propositions peuvent aussi être présentées par courriel ou envoyées par la poste. Le sondage en ligne et les propositions écrites viennent compléter les diverses activités de mobilisation dirigées par les Autochtones et rejoindre un public plus vaste.

Les séances de mobilisation visent à recueillir des idées auprès des fournisseurs de logements et de services autochtones, des gouvernements et organisations autochtones, des Autochtones vivant en milieux urbain, rural ou nordique, des organismes de défense des droits et des provinces et territoires. Elles s’appuieront sur l’important travail accompli et des efforts de défense des droits des groupes autochtones, des associations sans but lucratif, des parties prenantes, des parlementaires et d’autres personnes. L’objectif est d’élaborer une stratégie de logement destinée aux peuples autochtones et conçue par eux. Les activités de mobilisation seront axées sur la vision, les objectifs, les principes directeurs, les obstacles, les priorités clés, les modèles de gouvernance potentiels et les besoins de financement pour une stratégie à long terme sur le logement des Autochtones en milieux urbain, rural et nordique. Elles devraient prendre fin au printemps 2023. Un résumé des activités de mobilisation sera disponible à l’été 2023. Nous sommes également à la recherche d’idées sur la façon d’améliorer l’accès aux programmes de la Stratégie nationale sur le logement.

La Coalition pour le logement autochtone en milieux urbain, rural et nordique s’est formée de façon indépendante. Ses membres fourniront des connaissances et de l’expertise et dirigeront une séance de mobilisation. Des séances de mobilisation seront dirigées par les organisations autochtones nationales, d’autres organisations représentant les Autochtones, y compris des organisations de femmes autochtones, et des nations autonomes et signataires de traités modernes. Les séances de mobilisation dirigées par les Autochtones permettront de recueillir les opinions et les commentaires de groupes qui n’ont pas encore participé à la mobilisation dans le cadre d’une stratégie sur le logement des Autochtones en milieux urbain, rural et nordique.

L’élaboration conjointe de la stratégie se poursuivra tout au long du processus de mobilisation. La SCHL collaborera avec ses partenaires pour valider les constatations et les options découlant des séances de mobilisation. Elle appuiera les activités de mobilisation en collaboration avec Services aux Autochtones Canada, Relations Couronne-Autochtones et Affaires du Nord Canada et Infrastructure Canada.

Faits en bref
  • Pour en savoir plus, consultez : SCHL.ca/StrategieLogementAutochtone
  • La lettre de mandat du ministre du Logement et de la Diversité et de l’Inclusion décrit l’engagement de travailler avec les partenaires autochtones pour élaborer conjointement une stratégie sur le logement des Autochtones en milieux urbain, rural et nordique. Cette stratégie sera distincte de la Stratégie nationale sur le logement, mais complémentaire à celle-ci, et appuyée par des investissements ciblés.
  • Un engagement à investir 300 millions de dollars a été annoncé dans le budget de 2022. Le financement vise l’élaboration conjointe et le lancement d’une stratégie sur le logement des Autochtones en milieux urbain, rural et nordique avec des partenaires autochtones afin de répondre aux besoins en matière de logement de cette population.
  • La SCHL fournit du financement aux organisations autochtones pour soutenir la mobilisation dirigée par les Autochtones dans le cadre de l’élaboration conjointe de la Stratégie sur le logement des Autochtones en milieux urbain, rural et nordique.
  • La Coalition pour le logement autochtone en milieux urbain, rural et nordique s’est formée de façon indépendante. Ses membres, qui sont des fournisseurs de logements et de services autochtones, fourniront du leadership, de l’expertise et des solutions de logement pour les Autochtones en milieux urbain, rural et nordique.
  • Il y aura également des activités de mobilisation dirigées par les organisations autochtones nationales, d’autres organisations représentant les Autochtones, y compris des organisations de femmes autochtones, des partenaires autochtones autonomes et signataires d’un traité moderne. Ces activités sont destinées à certains membres et affiliés. Nous présenterons les rapports finaux de toutes les séances de mobilisation dirigées par les Autochtones.
  • Selon les données du Recensement de 2021, la proportion de ménages autochtones ayant des besoins en matière de logement est plus élevée (12,9 %) que celle des ménages non autochtones (10,0 %). De plus, un nombre disproportionné d’Autochtones sont en situation d’itinérance. Un ménage ayant des besoins impérieux en matière de logement est un ménage dont le logement est jugé inabordable ou non convenable sur le plan de la taille ou de la qualité.
  • Même s’ils ne représentent que 4,9 % de la population totale, les Autochtones comptent pour 30,9 % des personnes ayant recours aux refuges et aux maisons d’hébergement.
  • De plus, on considère que 7 000 personnes (0,5 % de la population autochtone) ont été en situation d’itinérance à un moment donné dans leur vie et que 37 500 l’ont été au moins une partie du temps au cours d’une année donnée.
  • Parmi tous les ménages autochtones ayant des besoins impérieux en matière de logement, environ 55 % vivent dans les plus grandes villes du Canada.
  • La proportion de ménages autochtones vivant dans le Nord et ayant des besoins impérieux en matière de logement est plus élevée que celle de l’ensemble des ménages canadiens, laquelle est de 10,1 %. Cette proportion est de 18,7 % au Yukon, de 18,3 % dans les Territoires du Nord-Ouest et de 40,0 % au Nunavut (données du Recensement de 2021). La hausse des coûts de construction, les courtes saisons de construction et la pénurie de main-d’œuvre qualifiée rendent plus difficile la production de logements dans le Nord.
Liens connexes
  • La SCHL contribue à la stabilité du marché de l’habitation et du système financier, vient en aide aux Canadiens dans le besoin et fournit des résultats de recherches et des conseils impartiaux à tous les ordres de gouvernement, aux consommateurs et au secteur de l’habitation du pays. La SCHL vise à faire en sorte que tout le monde au Canada puisse se payer un logement qui répond à ses besoins.
  • Pour en savoir plus sur la Stratégie nationale sur le logement, veuillez consulter le site www.chezsoidabord.ca.