Plus de 10 M$ pour soutenir le leadership climatique des Premières Nations et des Inuit

0
176

Le gouvernement du Québec appuie le leadership des Premières Nations et des Inuit dans la transition climatique. Le ministre de l’Environnement, de la Lutte contre les changements climatiques, de la Faune et des Parcs et ministre responsable des Laurentides, M. Benoit Charette, a annoncé aujourd’hui une aide financière totalisant 10 M$ à l’Institut de développement durable des Premières Nations du Québec et du Labrador, à l’Administration régionale Kativik et à la Nation naskapie de Kawawachikamach. Ces sommes permettront aux Premières Nations et aux Inuit de mettre en œuvre des projets communautaires pour faire face aux impacts des changements climatiques et pour contribuer à l’atténuation des changements climatiques.

Cet appui répond à un besoin exprimé lors des consultations autochtones pour l’élaboration du Plan pour une économie verte 2030, et vient bonifier les initiatives locales et régionales, ainsi que les programmes existants. Plus précisément, le gouvernement du Québec annonce :

  1. L’octroi de 6 300 000 $ à l’Institut de développement durable des Premières Nations du Québec et du Labrador, au cours des exercices financiers 2022-2023 à 2025-2026, pour soutenir des projets communautaires des Premières Nations et accompagner les communautés lors de l’élaboration et de la mise en œuvre des projets;
  2. L’octroi de 3 500 000 $ à l’Administration régionale Kativik, au cours des exercices financiers 2022-2023 à 2025-2026, pour soutenir des projets communautaires du Nunavik et accueillir un agent de liaison;
  3. L’octroi de 210 000 $ à la Nation naskapie de Kawawachikamach pour l’élaboration d’un plan climat naskapi. Ce plan permettra aux Naskapis d’évaluer leurs risques climatiques et les mesures qu’ils pourraient mettre en œuvre pour s’adapter aux changements climatiques ou atténuer ces changements.

En plus de soutenir les Premières Nations et les Inuit dans leur transition climatique, ces investissements leur permettront de renforcer leurs capacités et de développer des expertises et un savoir-faire en matière de lutte contre les changements climatiques. Ce soutien contribuera à l’amélioration de leur qualité de vie et au développement durable des communautés autochtones.

Ces annonces s’inscrivent dans le cadre de l’action « Soutenir les communautés autochtones pour agir en changements climatiques » du Plan pour une économie verte 2030, qui bénéficie d’une enveloppe globale de 23,5 M$ sur cinq ans. Un projet similaire est en préparation avec le Gouvernement de la Nation crie et sera annoncé ultérieurement.

Citations :  

« Les Premières Nations et les Inuit du Québec sont engagés et mobilisés dans la lutte contre les changements climatiques. La conclusion de ces ententes leur permettra d’accélérer leur transition climatique et de contribuer, ainsi, à l’atteinte des objectifs climatiques du Québec tout entier. »

Benoit Charette, ministre de l’Environnement, de la Lutte contre les changements climatiques, de la Faune et des Parcs et ministre responsable de la région des Laurentides

« Les communautés autochtones sont particulièrement touchées par les impacts des changements climatiques. J’ai espoir que les 10 M$ annoncés aujourd’hui faciliteront le travail de ces trois organismes, et que les Premières Nations et les Inuit pourront mieux s’adapter aux changements en cours, afin de préserver les pratiques traditionnelles dont dépendent leur santé, leur mode de vie et leur qualité de vie. »

Ian Lafrenière, ministre responsable des Relations avec les Premières Nations et les Inuit

« Nous accueillons positivement cet appui spécifique aux Premières Nations attendu depuis longtemps. Cela constitue un pas dans la bonne direction pour soutenir et accroitre les initiatives en matière de lutte contre les changements climatiques dans les communautés. »

Alain Bédard, directeur de l’Institut de développement durable des Premières Nations du Québec et du Labrador

« Les impacts des changements climatiques menacent chacun des aspects de la vie des Inuit du Nunavik, qu’il s’agisse des infrastructures essentielles de nos communautés, de notre sécurité quand nous pratiquons la récolte faunique traditionnelle ou encore de la sécurité alimentaire de nos familles. Les Nunavimmiut doivent pouvoir participer à l’élaboration et à la mise en œuvre des solutions à ces problèmes. »

Hilda Snowball, présidente de l’Administration régionale Kativik

« Les Naskapis composent avec les effets des changements climatiques au quotidien. Cette entente appuiera une initiative communautaire qui permettra à la Nation naskapie d’acquérir des connaissances, de définir des orientations claires et de planifier adéquatement les actions à venir en matière de transition climatique. »

Theresa Chemaganishcheffe de la Nation naskapie de Kawawachikamach

Liens connexes