Un nouveau point de service du Centre d’amitié autochtone à Gatineau

0
265

Aujourd’hui, ministre responsable des Relations avec les Premières Nations et les Inuit, Ian Lafrenière, et la directrice générale du Centre d’amitié autochtone de Maniwaki (CAAM), Charlotte Commonda, ont annoncé l’implantation prochaine d’un point de service du Centre d’amitié autochtone de Maniwaki dans la ville de Gatineau. Ce point de service permettra de répondre aux besoins spécifiques des membres des Premières Nations et du Peuple Inuit de façon culturellement pertinente et sécurisante.

Les Centres d’amitié autochtones sont la plus grande infrastructure de services pour les citoyens autochtones en milieu urbain. Ils permettent la mise en œuvre d’actions concrètes pour répondre aux défis vécus par les membres des Premiers Peuples installés de façon permanente ou temporaire dans les villes afin de contribuer à leur mieux-être. Plus précisément, le CAAM offre des services de soutien, d’accompagnement et d’information à travers des programmes spécialement conçus pour les familles, notamment des événements culturels, des cours de langues autochtones, du soutien aux étudiants et de l’aide aux devoirs ou encore du soutien pour naviguer dans le système de santé. Les services urbains octroyés par le Centre d’amitié sont connectés à la culture, aux savoirs et aux valeurs des Premiers Peuples.

Dès l’ouverture du point de service, la population autochtone de la région pourra bénéficier de soutien dans des domaines variés, que ce soit lié à la santé, à l’éducation, à la culture ou encore aux services sociaux. Il s’agit d’une première étape dans le déploiement des services du Centre d’amitié. Ceux-ci seront bonifiés de manière progressive.

À la fois milieu de vie, carrefour de services et ancrage culturel pour les membres des Premières Nations et du peuple Inuit qui vivent dans les villes, le Centre d’amitié favorise également la création de ponts entre les Peuples puisqu’il agit comme porte d’entrée des services destinés aux Autochtones en étant un partenaire dans la planification, la conception et la prestation de ceux-ci.

Citations

« L’ouverture d’un point de service du Centre d’amitié autochtone de Maniwaki à Gatineau est un premier pas vers une offre de services encore plus complète pour toutes les personnes autochtones vivant en milieu urbain dans ce secteur de l’Outaouais. Ce sera aux membres de la communauté de s’exprimer sur les services complémentaires dont ils ont besoin. Il est important pour nous de s’adapter au milieu. »
Charlotte Commonda, directrice générale du Centre d’amitié autochtone de Maniwaki

« Organisations communautaires, les Centres d’amitié permettent la mise en œuvre d’actions concrètes pour répondre aux défis vécus par les membres des Premières Nations et du peuple Inuit installés dans les villes. Ils travaillent quotidiennement à favoriser une meilleure compréhension des enjeux tout en favorisant la cohabitation harmonieuse dans leur milieu. La population autochtone de Gatineau bénéficiera grandement de l’accès à ces nouveaux services. »
Tanya Sirois, directrice générale du Regroupement des centres d’amitié autochtones du Québec

« Soutenir l’ouverture d’un nouveau point de service du Centre d’amitié autochtone à Gatineau, c’est contribuer à offrir de services de première ligne culturellement pertinents aux Autochtones vivant ou transitant en milieu urbain. Les Centres d’amitié sont des partenaires incontournables pour notre gouvernement dans la planification, la conception et la prestation de ceux-ci. J’ai espoir que ce nouveau point de service permettra à davantage d’Autochtones de bénéficier de services adaptés et, par le fait même, de multiples possibilités pour développer leur plein potentiel. »
Ian Lafrenière, ministre responsable des Relations avec les Premières Nations et les Inuit